Santé : quelle protection pour les audioprothèses ?

14/03/2019

Marché

Édité par SPB

6 millions de personnes en France ont des problèmes d’audition selon le ministère de la Santé. Avec la réforme du « reste à charge zéro », qui devrait être mise en œuvre à partir de 2021, l’objectif est d’offrir un accès aux patients à des audioprothèses remboursées intégralement une fois tous les quatre ans. Quelles sont les enjeux pour les audioprothésistes ?


Le marché des audioprothèses va clairement se développer. Un tiers seulement des personnes ayant des problèmes d’audition sont appareillées alors que la moitié pourrait l’être. D’après l’UNSAF, syndicat national représentatif des audioprothésistes indépendants et salariés, le nombre d’audioprothèses vendues devrait augmenter de 30 % d’ici cinq ans.

Dans ce contexte, comment un audioprothésiste peut se démarquer et faire la différence ?
Au-delà de la qualité du produit vendu, les audioprothésistes ont tout intérêt à rassurer leurs clients lors de l’acte d’achat. En effet, les appareils auditifs sont très coûteux et représentent un investissement conséquent pour les personnes appareillées.
Une prothèse auditive coûte en moyenne 1 500 euros par oreille et ces objets sont aussi bien fragiles que faciles à égarer. En leur proposant de souscrire à une garantie, pour couvrir les risques tels que la casse, le vol et la perte, les audioprothésistes peuvent faire la différence. Ce type de garantie peut être offert gratuitement en inclusion de la vente de l’appareil ou souscrite en option avec un paiement en une fois ou par abonnement.

Jérôme BourdeauJérôme Bourdeau
Directeur grands comptes chez SPB 


Source :
https://www.francetvinfo.fr/sante/soigner/protheses-auditives-remboursees-mode-d-emploi_3157167.html