Nos collaboratrices sous les feux des projecteurs. Entretien avec...

06/03/2018

Groupe

Édité par SPB

Nathalie Bechiri, responsable du pôle planification à la direction de la gestion et de la relation client – SPB SAS


Quel a été votre parcours ?

Je suis rentrée chez SPB en 1995 à 18 ans pour un remplacement, après y avoir effectué un stage, et je ne suis jamais repartie ! J’ai d’abord travaillé au service adhésions, puis j’ai évolué vers le service de gestion des sinistres. En 2003, je deviens assistante de gestion au département banque, puis je suis devenue responsable d’équipe au département voyage. Mes managers m’ont accompagnée et m’ont permis de progresser dans l’entreprise, et j’ai évolué en 2015 vers un poste au département production. Depuis 2018, je suis responsable « planification ».
 

Quelles sont vos missions chez SPB ?

Je pilote et contrôle l’activité du pôle planification dans son ensemble et j’en garantis le bon fonctionnement.
J’en analyse les résultats pour m’assurer de la bonne concordance entre la planification et ce qui est réalisé. Je recherche des axes d’optimisation, alerte et propose des plans d’actions le cas échéant.
Je travaille à faire évoluer l’outil de planification dans un souci d’amélioration continue et j’assure le management individuel et collectif des 5 collaborateurs de mon équipe.
 

Quelle est la prochaine étape, selon vous, pour faire avancer l’égalité Femmes-Hommes ?

Nous avançons sur ce point mais pas à la même vitesse dans tous les pays, il reste du chemin à faire. Il faut encore lever certaines barrières culturelles.
Toutefois dans notre entreprise, on voit que ces barrières sont levées et que cette question ne se pose même pas.
 

Quelle femme admirez-vous et pourquoi ?

Je n’admire pas une femme en particulier mais toutes les femmes qui ont participé à leur manière à faire avancer les choses. Simone Veil, Marie Curie et toutes les autres, mais aussi les femmes moins connues qui pendant la seconde guerre mondiale se sont mobilisées pour occuper les emplois des hommes partis aux combats.
Il y a aussi les femmes d’aujourd’hui, les cheffes d’entreprise, les directrices, les femmes militaires, pompiers… qui concilient leur vie de famille et professionnelle et qui sont légitimes dans leur poste.
J’admire également Céline Paduan qui a été mon mentor et qui est une femme que j’admire tant pour son professionnalisme, son humanité et qui concilie aussi son travail et sa famille.